À propos du shiatsu d’Akiko

Ma pratique du shiatsu se base sur les principes de la médecine traditionnelle chinoise. Soulager les tensions sur le corps peut amener à soulager les tensions sur l’esprit. L’objectif est de rétablir le lien entre le corps et l’esprit par la détente des tensions corporelles.

J’utilise comme technique, la pression des mains et des doigts, les étirements, le massage à l’huile, et le moxa (encens chauffé).

D’une séance de shiatsu, on peut attendre différents bénéfices : par exemple, relaxation, détente de douleurs corporelles, attenuation des symptômes chroniques par amériolation de l’état général.

Le shiatsu se pratique avant tout dans une logique « préventive » avant que les tensions corporelles se matérialisent en troubles plus profonds, maladies. 

Il ne doit en aucun cas se substituer à une visite chez un médecin.

Déroulement d’une séance : 

Après avoir effectué un examen (observation, interrogatoire, prise de pouls chinois, fuku-shin (légères pressions sur le ventre)) et repéré les déséquilibres, je pratique des pressions sur l’ensemble ou sur des parties du corps, en respectant les trajets de méridiens. J’utilise notamment les points antiques du méridien concerné.

Le shiatsu se pratique sur le corps habillé (sauf pour l’utilisation de l’huile et du moxa).

Fréquence des séances :

Le shiatsu peut se faire quotidiennement pour le bien-être. Chaque séance de shiatsu sera l’occasion de connaître l’état du corps du jour et d’en prendre soin.

Dans un premier temps ou en cas de crise, il est conseillé de faire plusieurs séances à un rythme hebdomadaire ou bi-hebdomadaire afin de faciliter la restauration de l’état d’équilibre. 

Avec l’amélioration de l’état général, la fréquence peut être réduite à une fois par mois ou par trimestre pour la mise au point et pour aider à entretenir cet équilibre.

Après une période de faiblesse corporelle et/ou morale, une période chargée ou un changement de saison, une séance de shiatsu peut faciliter la récupération et l’adaptation.

À propos du shiatsu

Au Japon, le shiatsu est officiellement reconnu comme « pratique thérapeutique » par le Ministère de la Santé qui le définit en 1955 comme  «une forme de manipulation qui utilise les pouces et les paumes des mains, sans aucun instrument mécanique ou autre, qui applique une pression sur la peau humaine, pour corriger le mauvais fonctionnement interne, favoriser et maintenir la santé et traiter les maladies spécifiques ».

Le shiatsu en France est une des médecines « non conventionnelles »,  jugée digne d’intérêt dans la résolution du parlement européen le 16 mars 1997.

Pour en savoir plus sur le shiatsu:

« Le shiatsu », Michel Odoul, Que sais-je? (ISBN: 978-2-13-078631-3)

Mes autres centres d’intérêt :

Je pratique la danse moderne et activités connexes (stretching, barre au sol, Pilâtes, gym-kinésio) avec Michka RIERA-AYATS au sein de l’association LUMY8 depuis 2008. Cette activité me permet de renforcer ma maîtrise corporelle et d’approfondir mes connaissances du corps.

Docteure en sciences (2005), j’ai effectué des recherches scientifiques au CNRS et à l’INRA dans les domaines de la physico-chimie, puis de l’odorat humain (analyse sensorielle, physiologie, neurosciences).

Autres intérêts: randonnée, cuisine/diététique, ko-do(cérémonie de l’encens).